Elles sont 12, âgées de 17 à 50 ans, de divers horizons et partagent une même passion : le rugby. Certaines débutent, d’autres ont déjà pratiqué et avaient même une licence au club.

Ce sport se féminise et le RCPN sait mettre les moyens nécessaires pour encourager cette pratique. Différent du rugby masculin, les filles jouent un jeu aéré, rapide avec des passes, elles jouent debout, sont dans l’évitement, non dans l’affrontement. C’est pourquoi, le public aime les regarder car il retrouve ce jeu qui était pratiqué avant…

Entraînées les mardis et jeudis soir et dimanche matin par Alexandre Matthia, joueur en équipe première, elles se retrouvent avec plaisir, en pensant aux souvenirs de la belle époque de l’équipe féminine de Nogent où les joueuses telles que (entre autres) Justine Vergnaud (joue maintenant sous les couleurs du Stade français) pouvaient exprimer leurs talents en parallèle de l’épopée des séniors masculins en fédéral 3.

Les nogentaises sont engagées dans un championnat régional dans une pratique à X.